mercredi 24 décembre 2014

travail (anecdotique)

Guillaume Le Blanc - L'insurrection des vies minuscules Tous les vivants sont en quête permanente de ressources de vie et de ressources de reproduction.

En ce qui concerne les ressources de reproduction, ils sont en concurrence à l'intérieur de chaque espèce.

Pour les ressources de vie: chaque espèce considère les autres comme une ressource et à l'intérieur de l'espèce règne la concurrence.

Chez les humains - animaux sociaux- la quête des ressources de vie est collective. 

Il y a deux phases: la contribution à la quête et la rétribution/distribution des ressources. Ces deux phases se font dans un contexte de concurrence où chaque humain veille à contribuer au minimum et être rétribué au maximum. La quête sociale des ressources de vie est organisée: chaque groupe humain est constitué d'un sous groupe de dirigeants, d'un sous groupe d’organisateurs et d'un sous groupe d'opérateurs. Il y a peu voir un seul dirigeant, un peu plus d'organisateurs et tous les autres humains sont des opérateurs. 

C'est un système gigogne de groupes où chaque sous groupe se constitue selon l'organisation du groupe.

Il arrive que la concurrence ne soit pas pacifique et il y a alors des combats moraux ou réels entre les humains.

Les vivants son en permanence en quête de ressources de vie sauf pendant leur repos.

Cette quête chez les humains s'appelle "le travail". Les dirigeants ont beaucoup de pouvoir et/ou de ressources de vie, les organisateurs, beaucoup moins, et les opérateurs, bien peu. Depuis 200 000 ans. 

Copyright - GS

Commentaires:
"Les vivants sont en permanence en quête de ressources de vie sauf pendant leur repos.
Cette quête chez les humains s'appelle "le travail""
Pas toujours ! La quête des ressources de vie ne s’appelle pas toujours travail. Le travail est « licite ». Pour les corrompus, ou les corrupteurs, qui se procurent leurs ressources de vie en transgressant la frontière du droit et de la morale, il ne s’agit plus d’un travail mais d’immoralité qui leur permet d’acquérir leurs ressources de vie.

Réponse:
Le travail en éthologie n'a pas le même sens que le travail en sciences humaines. 
En éthologie, les vivants sont soit en quête de ressources de vie soit en quête de ressources de reproduction.
La quête des ressources de vie c'est tout ce qui contribue à la pérennité du vivant. L'alimentation n'en est qu'un aspect minoritaire.
La quête de ressources de reproduction, c'est ce qui permet à l'espèce de vivre et plus généralement à tous les vivants de vivre. La reproduction sexuelle n'en est qu'un aspect.
En matière de ressources de vie, chez les humains tout se fait en groupe. C'est l'acquisition permanente de ressources de vie en groupe qui s'appelle "travail" et pas seulement les huit heures par jour que passe un grand nombre d'humains à "travailler" au sens des sciences humaines. 


Copyright - GS

Aucun commentaire:

Publier un commentaire