mardi 24 février 2015

colonialisme (anecdotique)














 

 

 

 

 

SANS TERRE, C'EST LA FAIM - Amy Miller

Éthologie

Voici l'évolution des populations de trois pays qui figurent dans ce documentaire.

Mali:

1895 : 3 M

1945: 3,4 M - population stable depuis 1895

2015: 18,5 M - population multipliée par 6 depuis 1895



Ouganda:

1903: 1,3 M

1945: 4,2 M - population multipliée par 3 depuis 1903

2015: 34,3 M - population multipliée par 30 depuis 1903



Cambodge:

1876: 0,9 M

1945: 3,3 M - population multipliée par 3 depuis 1876
 
2015: 13,8 M - population multipliée par 13 depuis 1876

Entre 1945 et 2015, la population mondiale a plus que doublé. Sur les 7 milliards d'humains, 800 millions sont dans la disette ou la famine soit 11%. En 1945, il est probable que la proportion était identique. 

Copyright - GS

 

Bernard CHARLERY DE LA MASSELIÈRE - Penser la question paysanne en Afrique intertropicale

FC


Éthologie

Des humains du mode de production industriel - venus d'Europe - tentent de s'emparer des territoires - des ressources de vie - d'humains du mode de production domestique locaux. Ils parviennent, temporairement, à imposer leur groupe de dirigeants et une partie du groupe des organisateurs. Mais le groupe des opérateurs est inchangée.  La concurrence est souvent cruelle et se traduit par des guerres civiles et des famines. 

Dans une centaine d'années, il y a de nouveaux états non sur le modèle des États-Unis ou des états de l'Amérique latine mais sur celui de L'Afrique du Sud, du Mozambique, du Nigeria et de l'Angola où les colonisateurs sont remplacés par des dirigeants et des organisateurs issus des opérateurs autochtones. Aux Amériques, les Amérindiens restent réduits à la portion congrue.

Copyright - GS

Aucun commentaire:

Publier un commentaire