dimanche 8 mars 2015

nucléaire (anecdotique)


« Quand je parle, je pleure. 

 

Quand je vois mes photos, je pleure. Je n’ai plus de larmes à force de pleurer. Elles ont toutes séché. Là, vous me voyez en train de rire parce que je vais un peu mieux. Mais je ne peux pas rentrer chez moi, à cause de la radioactivité »


Aucun commentaire:

Publier un commentaire