lundi 2 février 2015

enfant (anecdotique)












 

 

 

 

 

 

 

Adam Phillips - Devenir Freud

FC


Éthologie

Les vivants sont en quête permanente de ressources de vie. La plupart d'entre eux apparaissent lors de la fusion d'une cellule sexuelle femelle qui comporte un seul fil ADN avec une cellule sexuelle mâle qui de même n'en comporte qu'un seul. 

Dès ce moment, tout se déroule selon ce qui est inscrit dans la molécule ADN à deux fils qui en résulte. Cet ADN reproduit un vivant d'une espèce donnée. Les cellules se développent par scissiparité de 2 puissance 0 - c'est à dire une cellule qui est la cellule de départ - à 2 puissance N c'est à dire, par exemple à 100 000 milliards des cellules qui constituent l'être humain. A nos yeux ce nombre est infini mais pour notre corps c'est un chiffre fini que nous connaîtrons un jour où la technologie nous le permettra.

Comme la plupart des vivants sont des vivants pluricellulaires, ces cellules coévoluent et créent des tissus différents - une centaines chez les humains - qui se regroupent en organes et ceux-ci en systèmes. 

C'est l'ADN d'un vivant qui pilote sa vie depuis son apparition jusqu'à sa disparition et non l'un de ses systèmes comme le système nerveux. Les animaux ont un cerveau parce qu'ils se déplacent pour leur quête permanente de ressources de vie contrairement aux végétaux. Les végétaux n'ont pas besoin de système nerveux puisqu'ils trouvent leurs ressources de vie là où ils sont plantés.

Un humain en tant qu'animal comporte un cerveau où se trouve environ 50 à 100 milliards de neurones. Dès son apparition vers le troisième mois après la fusion des deux cellules sexuelles, des synapses se créent - de un à 15000 par neurones - à raison de 1 à 2 millions par minute et ce jusqu'à ce qu'il atteigne 7 ans environ.

L'humain étant bipède, il ne peut comme l'éléphant ou le gnou naître et marcher quasi simultanément. Il appuie fortement sur le bassin de sa mère alors que les deux autres appuient sur un ventre posé sur quatre pattes. Il nait non terminé. Les millions de premiers synapses servent à l'amener à la marche bipède. 

Mais les suivants inscrivent tout l'apprentissage socio-psycho-moteur. Ne dit-on pas qu'à sept ans chez la majorité des humains, les jeux sont faits.

Sigmund Freud, à 7 ans, est déjà le futur psychanalyste en puissance que l'on connaît puisque tout l'environnement sociologique, psychologique et physique dans lequel il a vécu jusqu'alors s'est inscrit en lui au travers de ses synapses. 

Il en va de même pour les enfants des dirigeants, des organisateurs et des opérateurs mais tous les enfants de chacun de ces groupes ne restent pas forcément dans leur groupe d'origine: il se passe beaucoup d'évènement entre la fusion des deux cellules sexuelles et l'âge de 7 ans. 

Qu'il y ait très peu de dirigeants, plus d'organisateurs et beaucoup d'opérateurs est une constante que l'on retrouve chez tous les animaux sociaux. Ce sont les systèmes les mieux adaptés qui s'imposent. C'est un constat et non un choix. Pour les sciences de l'Univers et du Vivant tout ce qui existe est vrai. Y compris les sciences humaines. 

Sigmund Freud est un psychanalyste. Il n'est ni astrophysicien ni biologiste.

Copyright - GS

Aucun commentaire:

Publier un commentaire