jeudi 16 avril 2015

dominant (anecdotique)











 

 

 

 

 

 

 

Alexis Rosenbaum - Dominants et dominés chez les animaux

FC

 

Éthologie 

Citations (pp 153-157):
"On peut estimer aujourd'hui que la majorité des vertébrés qui vivent en groupes sociaux (notamment chez les mammifères, poissons ou oiseaux) établissent des rapports de dominances.

... les collectivités animales forment des réseaux souvent très riches où deux membres n'ont  jamais exactement les mêmes liens.


... l'utilité de la dominance résulte en partie de la stabilité et de la qualité des liens qu'elle permet de développer ou de maintenir. 

...

En régularisant leurs relations par des formes de subordination plutôt qu'en se fuyant, ils ( les animaux) rendent même possible la coexistence au sein d'une collectivité.

...

La hiérarchie est une construction sociale, ... (et) elle est le fruit de relations complexes entre:

- les héritages phylogénétiques,

- des contraintes environnementales,

- des pratiques locales et,

- des facteurs conjoncturels

dont la combinaison produit des situations chaque fois inédites.

Les humains sont une espèce animale parmi d'autres. Ces conclusions les concernent tout à fait.

Copyright - GS

Aucun commentaire:

Publier un commentaire