mardi 14 avril 2015

carmélite (anecdotique)













 

 

 

 

 

 

 

Christiane Rancé - La passion de Thérèse d'Avila

FC


Éthologie 

Thérèse d'Avila fait le mur de 16 ans à 18 ans pour aller voir son galant. Puis elle entre au couvent des Augustines où son amoureux vient lui rendre visite quelques temps encore.
Puis un jour, elle tombe amoureuse du Christ sur la croix. Elle devient abbesse et écrivaine.

Sa mère souffreteuse donne vie à neuf enfants. Sa sœur aînée est soumise à un mari autoritaire. Entrent au couvent les filles de bonne famille à qui on ne peut assurer de dots d'un niveau suffisant. Le couvent est moins exigeant et il vit également de dons, notamment de ceux des amoureux des filles conventuelles. 

Chaque humain comme chaque vivant végétal ou animal est en quête permanente de ressources de vie et de ressources de reproduction. Le prix à payer par Thérèse d'Avila c'est d'abandonner ses ressources de reproduction - se marier et avoir des enfants - au profit de ses ressources de vie - créer un couvent et écrire.

Au XVI° siècle en Espagne, les groupes humains sont organisés sur la base d'un fort dimorphisme sexuel: les mâles dominent les femelles, statistiquement. Dans d'autres groupes et à d'autres époques, une humaine peut se marier avec un humain plutôt qu'avec un être imaginaire tout en créant un couvent et en étant écrivain.

Copyright - GS

Aucun commentaire:

Publier un commentaire