mardi 14 avril 2015

algérien (anecdotique)













 

 

 

 

 

 

Bachir Hadjadj - Les Voleurs de rêves

 

Éthologie 

Il s'agit de l'histoire de Bachir Hadjadj et de sa famille depuis le départ des Turcs d'Algérie jusqu'à nos jours. 

C'est une généalogie où l'on ne tient compte que des hommes. Elle est historique mais non éthologique où chaque vivant a la même importance.

Des humains venus d'un territoire géographique qu'ils appellent "la France" occupent progressivement à partir de 1830 un territoire où vivent des Arabes et d'autres peuples. Les premiers ont atteint le Mode de Production Industriel et les seconds sont en plein dans le mode de production précédent - le Mode de Production Domestique ( agricole et pastorale).

Le premier est à l'origine des 7 milliards d'humains actuels, l'autre entre en déclin après avoir amené la population humaine à 300 millions. 

La concurrence pour les ressources de vie et les ressources de reproduction ( organisations des groupes) est excessivement favorable au Mode de Production Industriel. L'écart étant très important, de pacifique, cette concurrence devient cruelle. 

Contrairement au même phénomène qui se passe en Amérique du Nord avec l'arrivée des Européens face aux Amérindiens, la démographie des populations locales progressent fortement. C'est à dire que l'état éthologique arabe finit par surmonter l'agression de l'état éthologique venu d'Europe. 

En 1830, il y a 1,5 millions d'habitants en Algérie et 41 millions aujourd'hui. Au XIX° siècle, il y a entre 0,2 et 0,4 millions d'Européens sur ce territoire. Et aujourd'hui, quelques traces seulement. 

Quand deux groupes d'un mode de production différent entre en concurrence pour des ressources de vie et de reproduction, le plus avancé l'emporte sauf si la population du moins avancé est beaucoup plus importante. A terme, la population du mode de production précédent adopte le nouveau mode de production. L'Algérie est devenue un groupe (état éthologique) du Mode de Production Industriel. 

Copyright - GS

Aucun commentaire:

Publier un commentaire