vendredi 30 janvier 2015

feu d'artifice (anecdotique)













 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Kevin Salatino - Art incendiaire - La représentation des feux d'artifice en Europe au début des Temps modernes

FC

Éthologie

Un feu d'artifice fonctionne sur le même principe qu'une bombe. C'est une bombe pour le plaisir donc un sous produit de la guerre.

S'il n'y avait pas de guerre c'est à dire de ressources de vie pour la guerre, il n'y aurait pas de feu d'artifice. 

Le son, la lumière et la fumée qu'il produit enthousiasment les humains qui le regardent comme il est plaisant de regarder un orage ou une tempête quand on est à l'abri ou devant un feu de camp. 

La quête des ressources de vie est plaisante quand elle se déroule dans une concurrence pacifique et douloureuse quand elle devient cruelle. 

Cette quête adopte toujours ces deux aspects mais le second est toujours minoritaire. Il y a plus de feux d'artifice que de guerres puisque les budgets de la paix sont de loin plus importants que les budgets de guerre ouverte et il y a plus d'humains dans les entreprises que dans les armées.

Copyright - GS


Aucun commentaire:

Publier un commentaire