lundi 16 mars 2015

Patagonie (anecdotique)












Philippe Grenier - Histoires du bout du monde

Antonio Pigafetta - 1519 / 1522
Alonso Vebedor et Juan de Mori -  1534 / 1535
Miguel de Goicueta - 1557 / 1558
Francis Fletcher - 1577 / 1580
Pedro Sarmiento - 1579 / 1586
Anonyme - 1614 / 1615
Adolphe Decker - 1623 / 1626
Johan Van Loon - 1642 / 1643
John Narborough - 1669 / 1671
Antonio de Vea - 1675 / 1676
Lord Anson / Richard Walter - 1749
John Byron - 1768
John Bulkeley et John Cummins - 1743
Père José Garcia - 1766 / 1767
Louis Antoine de Bougainville - 1766 / 1769
Père Francisco Menendez - 1783 / 1794
Alessandro de Malaspina - 1789 / 1794


Éthologie
 A partir de 1492, les Européens construisent des navires capables de traverser les océans en emportant un grand nombre d'humains et toutes les ressources qui leur permettent de revenir à leur point de départ et d'apporter des ressources de vie en plus grand nombre encore. Celles-ci non seulement permettent de rembourser tous les frais du voyage mais également de financer d'autres voyages et de créer peu à peu un flux économique qui aboutit à l’installation d'Européens aux Amériques en si grand nombre qu'ils éliminent les populations autochtones et créent des états plus puissants pour certains à ceux qui existent en Europe.

Il faut
- découvrir ces ressources vivantes ( plantes ou animaux ) ou non-vivantes comme par exemple l'or
- apprendre à se mouvoir dans ces contrées nouvelles grâce à des cartes géographiques de plus en plus précises
- y vivre à l'aise et de manière continue grâce aux relevés de toutes les ressources existantes ou potentielles et à l'installation d'humains ou à l'utilisation de ceux qui s'y trouvent.
- Améliorer les moyens de communication de continent à continent. 

Cela est possible parce que le mode de production industrielle apparu il y a 3500 ans avant aujourd'hui amène les humains de 300 millions il y a 2000 ans à 500 millions au XV° siècle puis 1 milliard en 1800. Les Grandes Découvertes sont d'abord les conséquences de l'expansion de ce mode de production puis en deviennent l'un des moteurs importants. 

Cela se fait progressivement. Aux débuts, il faut surmonter les mers, l'inconnu et les humains locaux qui sont en fin de mode de production humain ( chasseurs cueilleurs). 

Le voyage sur Mars, est le début du mode de production industriel à l'échelle du système solaire. Les humains vivent actuellement des difficultés analogues aux débuts de la colonisation des Amériques. Au XXX° siècle, il est aussi facile de se mouvoir dans le système solaire qu'au XXI° sur la planète Terre.

Copyright - GS

Aucun commentaire:

Publier un commentaire