jeudi 27 novembre 2014

pardon (anecdotique)

Benoît Guillou - Le Pardon Est-il Durable? Une Enquête Au Rwanda

FC


Éthologie  

En 1994, 800 000 Rwandais environ - Tutsis et Hutus - ont été massacrés lors du génocide des Tutsis.

2 millions de dossiers ont été instruits depuis cette date par la justice du pays et 800 000 personnes ont été poursuivies. 

Le ministre de la Justice a écouté l'assassin de sa sœur qui lui a raconté comment elle avait été battue, violée, mutilée sexuellement et enfin massacrée. Il a simplement conclut que l'assassin n'avait pas tout dit. 

C'est l'archétype de ce qui s'est passé pendant trois mois. Il n'y a semble-t-il ni regrets réels ni pardons possibles malgré toutes les démarches faites depuis 20 ans pour aller vers une réconciliation.

Chez les vivants non sociaux, quand il y a lutte entre deux d'entre eux, il y a un vainqueur et un vaincu qui meurt ou se sauve ou un match nul où chacun fuit de son côté. C'est le pardon individuel.

Les humains vivent en groupe. La pardon prend une forme de groupe. Il est possible que pour longtemps grâce à cette démarche le génocide soit éloigné. Mais en tant qu'individu, il s'agit du même pardon que celui de tous les animaux non sociaux. 

 Copyright - GS

Aucun commentaire:

Publier un commentaire