vendredi 29 mai 2015

Congo (anecdotique)

 

Éthologie 1

En 1890, il y a 190 000 humains dans le pays que l'on appelle actuellement le "Congo Brazzaville". En 2015, il y en a 5 millions

Au "Congo Kinshasa", on en compte 3,3 millions en 1890 et 77 millions en 2015. 

Lors de la Conférence de Berlin ( 1884 1885) où les Européens se partagent l'Afrique, la Belgique qui s'empare du "Congo Belge" est peuplée de 5,5 millions d'humains et aujourd'hui elle est passée à 10 millions. 

1) Pourquoi ce n'est pas l'Afrique qui s'empare de l'Europe?

En 1884, l'Afrique vit entre le Mode de Production Humain ( chasseur - collecteur) dont la démographie sur l'ensemble de la Terre plafonne à 10 millions d'humains et le Mode de Production Domestique dont la démographie peut atteindre quelques centaines de millions d'humains.

L'Europe est en plein développement du Mode de Production Industriel dont le résultat démographique actuel évolue autour de 7 milliards d'humains. En 1884, il y a environ 1,5 milliards d'humains.

La capacité en ressources de vie des Européens est immensément plus importante que celle de l'Afrique. En concurrence cruelle, les Africains sont vaincus et les Européens sont vainqueurs.

Les Européens sont passés les premiers au Mode de Production Industriel avant les Africains parce que chez eux il y avait beaucoup plus de métaux et l'âge de fer date de 3000 avant aujourd'hui alors que l'âge de fer pour les Africains a commencé véritablement avec l'arrivée des Européens sur ces territoires. 

En 1884, il y a autant d'humains dans les deux Congos qu'en Belgique

2) Pourquoi  en 2015, il y a 8 fois plus d'humains dans les deux Congos qu'en Belgique?

A partir de 1884, les Congos entrent dans le Mode de Production Industriel. Leur démographie devient une démographie de pays industriel, celle qui amène les humains à 8 - 9 milliards en 2050

Conclusion
A terme, l'avenir de l'Afrique est de devenir un continent puissant. En règle générale, c'est le nombre d'humains d'une région qui définit sa puissance. 

Mais l'évolution est imprévisible:
- Il y a l'avant et l'après du charbon: quel est l'après du pétrole ou du nucléaire?.
- Quelles sont les conséquences de l'augmentation de la température de la Terre sur les plantes domestiquées, de l'augmentation de la consommation des vivants domestiqués à cause de l'augmentation des humains et, enfin, de l'augmentation des déchets et pollutions de toutes sortes? 
 

Population de la République démocratique du Congo ( 1951 - 2020)

Année

Population

 

1951

12 306 245

 

1952

12 554 882

 

1953

12 812 664

 

1954

13 083 456

 

1955

13 370 019

 

1956

13 673 982

 

1957

13 995 843

 

1958

14 335 077

 

1959

14 690 341

 

1960

15 060 009

 

1961

15 442 981

 

1962

15 839 481

 

1963

16 251 581

 

1964

16 682 907

 

1965

17 136 879

 

1966

17 615 860

 

1967

18 120 025

 

1968

18 645 683

 

1969

19 186 026

 

1970

19 734 388

 

1971

20 286 507

 

1972

20 842 054

 

1973

21 405 800

 

1974

21 986 342

 

1975

22 592 177

 

1976

23 229 530

 

1977

23 899 714

 

1978

24 595 378

 

1979

25 302 300

 

1980

26 006 947

 

1981

26 703 276

 

1982

27 395 125

 

1983

28 094 613

 

1984

28 819 401

 

1985

29 588 172

 

1986

30 407 384

 

1987

31 275 322

 

1988

32 205 125

 

1989

33 225 882

 

1990

34 362 866

 

1991

35 635 943

 

1992

37 046 522

 

1993

38 549 395

 

1994

40 059 483

 

1995

41 493 816

 

1996

42 804 309

 

1997

43 991 672

 

1998

45 103 148

 

1999

46 218 094

 

2000

47 418 451

 

2001

48 748 840

 

2002

50 210 211

 

2003

51 786 808

 

2004

53 458 532

 

2005

55 202 196

 

2006

57 008 188

 

2007

58 880 858

 

2008

60 822 077

 

2009

62 827 188

 

2010

64 891 905

 

2011

67 013 044

 

2012

69 189 268

 

2013

71 422 011

 

2014

73 714 946

 

2015

76 071 922

 

2016

78 478 838

 

2017

80 961 908

 

2018

83 523 543

 

2019

86 166 228

 

2020

88 892 527

 

Toutes les chiffres de ce tableau sont donnés pour le 1er janvier de l'année correspondante.

Projection 2020-2100
 

Année

Population

 

2020

89 505 184

 

2025

104 220 558

 

2030

120 442 948

 

2035

138 153 303

 





Les chiffres sont donnés pour le 1er juillet de l'année correspondante (variante moyenne de la prévision).

Source : Le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies lien externe

Copyright - GS

Éthologie 2
 

Est-ce qu'un bon gouvernement entraîne la naissance de plus d'humains et un mauvais, moins?

Quand un peuple fait la guerre à un autre, à technologie identique et population de même importance, il n'y a pas de victoires. Les humains arrêtent le combat quand ils ont plus à perdre qu'à gagner. 

S'il y a déséquilibre technologique, le moins bon perd mais il améliore son expérience. Un jour, le déséquilibre s'estompe car d'un côté comme de l'autre ce sont les mêmes humains qui se combattent. Plus la différence est importante, plus le délai pour arriver à l'égalité est long. Les Chinois ont le PIB global le plus grand au monde depuis cette année alors que la compétition a débuté il y a deux cents ans. Le Congo rattrapera l'Occident dans un laps de temps au moins aussi grand. 

Le déséquilibre de population est plus difficile à compenser. Le hasard peut apporter des ressources non prévues mais en règle générale, l'armée la plus nombreuse l'emporte, à données constantes. Par exemple, Napoléon a commencé par remporter de grandes victoires grâce à la technologie révolutionnaire. Mais comme il l' a peu à peu abandonné pendant que ses ennemis lui en prenaient une partie, ce sont les peuples les plus nombreux qui ont fini par vaincre. 

Le gouvernement est une technologie. Dans le Mode de Production Domestique l'esclavage est une ressource mais dans le Mode de Production Industriel c'est la liberté qui est la plus efficace. L'esclavage dans le Mode de Production Industriel étant moins efficace, il y a moins de ressources de vie et c'est donc le nombre d'humains qui décident de la victoire. 

Le gouvernement anglais est supérieur au gouvernement français car il donne plus de liberté aux humains dans le Mode de Production  Industriel. Mais c'est un résultat marginal: il y a quasiment autant d'humains en UK qu'en France. 

Qu'en est-il par contre du Congo et de la Belgique. En 1885, 5 millions de Belges dominent 3 millions de congolais et en 1960, 12 millions de congolais expulsent 8 millions de Belges. Est-ce aussi simple? Non, parce qu'au Congo, il y a seulement quelques centaines de milliers de Belges. Nous sommes dans la lutte entre un état du Mode de Production Industriel contre un état qui sort du Mode de Production Domestique. En 1960, il faut 12 millions de Congolais pour expulser quelques centaines de milliers de belges. C'est le nombre des humains qui est déterminant et non la technologie. 

Dans cette lutte, les congolais s'approprient la technologie du Mode de Production Industriel mais le rattrapage de la Belgique se fera dans une centaine d'années. La démographie s'emballe et en 2015, il y a 75 millions de congolais. Mais comme la technologie ne suit pas, il n'y a pas assez de ressources et énormément de concurrence cruelle. 

Comment se fait-il que la démographie ne suive pas le développement des ressources? En fait les ressources suivent mais en fonction du mode de vie du passé du Mode de Production Domestique avec les prémices du Mode de Production Industriel. Celui-ci détruit le précédent et se substitue à lui. Un humain dans le Mode de Production Industriel utilise immensément plus de ressources de vie qu'un humain du Mode de Production Domestique: il suffit de comparer le mode de vie des congolais avant l'arrivée des belges avec le mode de vie de ces belges. Les belges mettent en place le Mode de Production Industriel. Celui ci provoque l'explosion démographique des congolais. Mais les congolais qui naissent grâce au Mode de Production Industriel ont besoin des ressources de ce mode de production donc il y a pénurie de ressources et concurrence cruelle. 

Conclusion: on ne peut vivre dans un mode de production donné avec les ressources d'un autre mode de production. 

Copyright - GS

 

lundi 25 mai 2015

évolution (R)















Guide critique de l'évolution 

Corinne Fortin, Guillaume Lecointre,  Marie-Laure Le Louarn Bonnet et Gérard Guillot

Éthologie

1) L'évolution des vivants n'est qu'une partie de l'évolution de l'univers

2) l'évolution des animaux n'est qu'une partie de l'évolution des vivants. 

3) Les végétaux sont principalement autotrophes c'est-à-dire qu'ils trouvent  leurs ressources de vie autour d'eux en étant immobiles tandis que les animaux sont principalement hétérotrophes c'est-à-dire que leurs ressources de vie sont tous les autres vivants hormis, la plupart du temps, ceux de leur espèce. 

Les animaux sont mobiles et l'organe de la mobilité est le cerveau. 

Donc alors que tous les vivants ont un génome qui leur permet de se reproduire, les végétaux n'ont pas de cerveau et les animaux ne peuvent s'en passer.  

4) Les humains sont de grands animaux multicellulaires et leur génome comporte plus de 3 milliards de paires de bases ce qui les situe en haut du tableau des vivants possédant l'ADN le plus important.

5) En ce qui concerne le cerveau, chez les animaux, il y a continuité entre les humains et les non-humains. Le cerveau des humains comporte environ 100 milliards de neurones et une capacité de 1 à plusieurs milliers de synapses par neurone. C'est le cerveau le plus complexe des animaux de la Terre. 

6) Grâce à ce cerveau, il n'y a que les humains qui parlent et qui écrivent. Cette capacité est la cause et le résultat de leur succès démographique. 

7) Seuls les humains peuvent écrire, par exemple, "le Guide critique de l'évolution". Mais l'évolution est un phénomène universelle dont les humains ne sont qu'une partie infinitésimale. 

En conclusion

a) Ce livre est à l'usage des humains. Chaque vivant actuel a le même âge. Le cerveau complexe n'est pas une finalité de l'évolution des vivants. L'humain est aussi bien adapté que tous les vivants actuels. 

b) Quand à l'avenir, on peut penser que:

- Les humains dans trois millions d'années risquent d'être aussi différents des humains actuels que ceux-ci diffèrent des australopithèques,

- A l'horizon de 55 millions d'années, la différence ce sera celle qui existe entre l'Archicebus achilles et l'humain.

- Etc ...

c) Ces prévisions ont peu d'importance: le vivant vit dans un éternel présent. Tant qu'il trouve ses ressources de vie et ses ressources de reproduction, il apparaît, croît et disparaît. "Le passé" et "le futur" sont des ressources liées au cerveau. L'adaptation est instantanée: le passé est inscrit dans le génome et le futur se fait au moment de la sélection du mieux adapté.

Copyright - GS

samedi 23 mai 2015

chasseur collecteur (anecdotique)




















L’Europe des derniers chasseurs. Épipaléolithique et Mésolithique


Table des matières

Démographie entre 11 000 et 5800 avant aujourd'hui:


 

 

- 50 000 habitants en France à l'Atlantique   ( 9500 à 5800 avant aujourd'hui)
- peut-être moitié plus au Boréal .( 11 000 à 9500 avant aujourd'hui)

500 personnes par département, soit 25 à 50 groupes de 10 à 20 personnes ( enfants compris) ....

La population dépasse très fortement celle du Magdalénien ( 17 000 à 14 000 avant aujourd'hui) ...

Il n'y a plus au Mésolithique ces immenses espaces vides entre les groupes..... Chaque groupe régional a des voisins qu'il connaît et qu'il fréquente ....

La moitié de la population vivait jusqu'à 60 ans....

Une bande pouvait comprendre 2 personnes d'environ 60 ans, 3 autour de 45 ans, 3 autour de 30 ans, 4 autour de 15 ans et 6 enfants....

 






africain (anecdotique)












Naomi Klein - « Tout peut changer »

FC


 

 

 

 

 

 

 

 

Éthologie

1) - En 7 millions d'années, les humains sont passés d'une espèce faisant partie des primates à l'espèce la plus nombreuse parmi tous les grands et moyens animaux. 

Ce sont les mains qui en sont la cause. La sociabilité et le cerveau développé existent chez tous les primates mais ce sont les mains qui en lien avec ces deux points forts amènent le cerveau de 600 à 1400 g environ avec toute la capacité à gérer la complexité que cela permet. 

Ce n'est pas le résultat d'une décision d'un vivant ou d'un non-vivant qui en est à l'origine mais c'est l'évolution normale de l'Univers.

 

2 - Il y a 200 000 ans, avec l'apparition de l'homo sapiens commence l'explosion démographique de cette espèce.

Grâce au Mode de Production Humain ( chasseurs - collecteurs), les humains passent entre 200 000 et 15 000 avant aujourd'hui de quelques centaines de milliers uniquement installés en Afrique à quelques dizaines de millions répandus sur une grande partie de la Terre.

Avec le Mode de Production Domestique ( domestication des végétaux et des animaux) les humains atteignent quelques centaines de millions il y 5 000 ans. 

Enfin grâce au Mode de Production Industriel ( domestication du non vivant), il est question de 9 milliards en 2050.

On ne peut que le répéter: ce n'est pas le résultat d'une décision d'un vivant ou d'un non-vivant qui est à l'origine de ce phénomène mais l'évolution normale de l'Univers.

 

 

3 - Les points forts des humains ce sont : leurs mains, leur cerveau et leur sociabilité. Tant que leurs ressources de vie augmentent, leur nombre augmente également. 

 

Conclusion

Donc ce n'est ni un vivant, ni un non-vivant qui détermine leur évolution mais la disponibilité des ressources. A l'horizon de 2050, rien n'arrête la progression du nombre des humains.  

Copyright - GS

 

 


Débat

Éthologie
- En 7 millions d'années, les humains sont passés d'une espèce faisant partie des primates à l'espèce la plus nombreuse parmi tous les grands et moyens animaux. 
Ce sont les mains qui en sont la cause. La sociabilité et le cerveau développé existent chez tous les primates mais ce sont les mains qui en lien avec ces deux points forts amènent le cerveau de 600 à 1400 g environ avec toute la capacité à gérer la complexité que cela permet. 
Ce n'est pas le résultat d'une décision d'un vivant ou d'un non-vivant qui en est à l'origine mais c'est l'évolution normale de l'Univers.

Voir en dessous : Le monde

L’évolution a fait que grâce aux mains et à la sociabilité, le cerveau, stimulé, a augmenté. Donc, oui, ce n’est pas une décision d’un vivant mais l’évolution.

« Stimulé »: pas tout à fait. Nous sommes en évolution et le plus adapté vit et le moins adapté disparaît. « La prise de poids du cerveau » se fait en 3 millions d'années c'est à dire si une génération c'est 20 ans, cela fait 150 000 générations. Les homos sapiens existent depuis 200 000 ans soit 10 000 générations, 15 fois moins.

-----

- Il y a 200 000 ans, avec l'apparition de l'homo sapiens commence l'explosion démographique de cette espèce.
Grâce au mode de production humain ( chasseurs - collecteurs), les humains passent entre 200 000 et 15 000 avant aujourd'hui de quelques centaines de milliers uniquement installés en Afrique à quelques dizaines de millions répandus sur une grande partie de la Terre.
 
Je ne comprends pas ce paragraphe : il manque de virgules ( !)
Il manque les césures :
Grâce au mode de production humain ( chasseurs - collecteurs), les humains passent entre 200 000 et 15 000 avant aujourd'hui
- de quelques centaines de milliers uniquement installés en Afrique
- à quelques dizaines de millions répandus sur une grande partie de la Terre.

----

Avec le mode de production domestique ( domestication des végétaux et des animaux) les humains atteignent quelques centaines de millions il y 5 000 ans. 
Enfin grâce au mode de production industriel ( domestication du non vivant), il est question de 9 milliards en 2050.
On ne peut que le répéter: ce n'est pas le résultat d'une décision d'un vivant ou d'un non-vivant qui est à l'origine de ce phénomène mais l'évolution normale de l'Univers.
 
Pourquoi ? Quel phénomène ? La démo qui augmente ??? ou l’augmentation de leurs ressources de vie ? Ce que laisse penser le § suivant…

Chez les vivants, il y a un système circulaire :
plus il y a de ressources de vie, plus il y a de vivants
Chez les humains depuis 200 000 ans s'ajoute un phénomène supplémentaire :
Plus il y a d'humains, plus il y a de ressources de vie car grâce aux mains, aux cerveaux et à la sociabilité, les humains non seulement trouvent des ressources de vie mais ils en créent de nouvelles dont ils les augmentent. S'ils les augmentent, leur démographie augmente.
 
- Exemple pour les chasseurs-collecteurs ( on dit comme ça depuis quelques temps) : en s'unissant, ils poussent les bisons vers une falaise. Ceux-ci tombent et il y a plein de viande à l'arrivée. Seuls les humains le font à cette échelle.
 
- Exemple pour le mode de production domestique : il y a des champs de céréales immenses et des troupeaux très importants. Donc toujours plus de ressources de vie. Seules les fourmis domestiquent des champignons et des pucerons.
 
- Exemple pour le mode de production industriel :
Les tankers de 500 000 tonnes apportent du pétrole du Moyen Orient et les portes conteneurs autant de denrées alimentaires ou de voitures, etc ...

Pour les humains on a donc le droit de dire que plus il y a d'humains, plus il y a de ressources alors qu'on est habitué à dire plus il y a de ressources et plus il y a de vivants.

Il n'empêche qu'un jour arrive où ça bloque :
Si la température de la Terre augmente de 2°, il y aura moins de champs cultivés
Un jour, les déchets de toutes sortent deviendront mortifères
Un jour, il y aura des ressources très importantes ( nucléaire, pétrole, etc ..) qui seront insuffisantes.
Et là on reviendra à la règle première où la démographie dépend des ressources de vie et où l'augmentation des vivants rend les ressources de vie insuffisantes.

----

- Les points forts des humains ce sont : leurs mains, leur cerveau et leur sociabilité. Tant que leurs ressources de vie augmentent, (à cause de leurs mains, leur cerveau et leur sociabilité ?) leur nombre augmente également. 
 
Oui

-----


Donc ce n'est ni un vivant, ni un non-vivant qui détermine leur évolution mais la disponibilité des ressources. A l'horizon de 2050, rien n'arrête la progression du nombre des humains. 



Donc c’est là où il y a le moins de ressources de vie qu’il y a prolifération des humains.
 
Si tu es d'accord avec les textes en bleu, tu comprends que s'il y a tant d'africains c'est parce qu'ils ont beaucoup de ressources …. par rapport à leur exigences. C'est essentiellement de la nourriture. Ils ont peu de ressources du mode de production industriel. Mais ça va arrivé comme c'est arrivé pour l'Asie depuis 100 ans.
Ils « prolifèrent » à nos yeux mais pas aux leurs. Dans 100 ou 200 ans, il y aura un ou deux enfants en Afrique par couple.


Pourtant, ils ont la sociabilité, les mains, le cerveau, mais ce dernier, s’il pèse 1400g, est insuffisamment « informé » pour leur permettre de limiter leur naissance, de faire fructifier leurs ressources de vie qui existent bel et bien.

La limitation des naissances s'apprend par la règle du mieux adapté. Tant que les Africains sont satisfaits de leur mode de vie, il n'y a pas de raison que cela change. Quand ils seront aussi riches que les Européens, ils agiront comme les Européens. A noter que tous les pays africains n'ont pas une démographie galopante. Il y en a où à chaque génération, ne survit que zéro, un ou deux enfants. Dans les deux modes de production précédents c'est la faim ou la maladie qui règle les naissances. En 1515, nait la Grande Thérése d'Avila fondatrice du Carmel. Sa mère meurt à 33 ans d'épuisement après avoir donné naissance à 11 enfants.


Auquel cas (si leur cerveau était + informé) ils seraient moins nombreux mais bénéficieraient de plus de ressources de vie.
 
C'est ce qui se passe dans les pays de l'OCDE.

Reste pour toute la planète la GESTION des ressources de vie, c-à-d la consommation des ressources de vie sans détruire la planète.
 
That is the problem !

PS : On pourrait y passer des jours et des nuits
Pourquoi pas !

Protéger la planète c’est limiter la progression du nombre des humains (2 enfants par couples).
Non, hélas car plus il y a d'humains, plus il y a de mains, de cerveaux et de sociabilité donc plus la conquête du système solaire est possible !

L’évolution fera que, peut être, la femme en état de procréer, craignant mensuellement d’avoir + de 2 enfants, se métamorphosera de l’intérieur par un phénomène « hormonal » ou autre, qui la ménopausera à 30 ans (bin oui !!! pourquoi pas…… d’ici 500 ans).  
L'évolution peut aller dans ce sens. Mais cela confirme que « ce n'est pas le résultat d'une décision d'un vivant ou d'un non-vivant qui est à l'origine de ce phénomène mais l'évolution normale de l'Univers. »


L’évolution c’est ça – Sinon c’est du médico/pharmaceutique et on sort de l’éthologie
Non. Le médico/pharmaceutique c'est une ressource de vie. Puis l'évolution comme tu le décris au-dessus peut prendre la place.

-----------------------------------------------------------


Le Monde
Un quart de la population mondiale vivra en Afrique d'ici 2050, a annoncé mardi 12 août l'Unicef, alors que les taux de natalité continuent d'y augmenter rapidement. « Sur la base des tendances actuelles, d'ici 35 ans, 25 personnes sur 100 seront des Africains », selon un rapport du Fonds des Nations unies pour l'enfance présenté à Johannesburg.
A cette date, 40 % des enfants de moins de cinq ans dans le monde vivront sur ce continent. Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique et première puissance économique du continent, représentera à lui seul 10 % des naissances dans le monde d'ici 2050.
La population africaine, qui compte actuellement 1,2 milliard d'habitants, doublera d'ici le milieu du siècle et atteindra 4,2 milliards d'ici 2100, selon l'Unicef. Cette croissance démographique entraînera une surpopulation encore plus forte, et d'ici la fin des années 2030 la plupart des Africains vivront dans des villes.

En savoir plus sur Le Monde 
 
 

mardi 19 mai 2015

sondeur (anecdotique)

FC - 19.05.2015 - L'Éloge du savoir

59 minutes, par Dominique Charpin, chaire "Civilisation mésopotamienne" (Collège de France)

Éthologie

Les humains comme tous les vivants vivent au présent. 

Les augures des temples de Mésopotamie sont l'équivalent des instituts de sondage d'opinions actuels. 

Un sondeur travaille sur un échantillon de 1000 personnes représentatif des 67 millions de Français. 

Même si l'on parvenait à connaître l'opinion de l'ensemble des Français, qu'en ferait-on?

Celui-ci, une politique de gauche. 

Cet autre, une politique de droite et ce troisième, une politique populiste. 

A court terme, l'une des trois politiques serait efficace mais à moyen terme et à long terme, ce pourrait-être différent. 

L'aveuglement de l'augure est égal à celui du sondeur mais tous les deux vivent dans un univers de certitude. Au présent.

Copyright - GS